Produits Chimiques
A- | A+

Allume-feu

L’allume-feu est le produit incontournable pour faciliter l’allumage de tous types de feux (barbecues, braséros, cheminées, poêles à charbon, etc…) et remplir les coupelles utilisées dans certains appareils de cuisson sur table.

 

Il existe sous différentes formes :

  • solide naturel à base de bois et de végétaux compressés ou non ;
  • solide à base de kérosène ou de paraffine ;
  • liquide, pâteux ou gélifiés à base d’éthanol dénaturé ou de distillat de pétrole.

 

Bien qu’il soit utile, son utilisation peut présenter des risques, notamment :

  • brûlure et incendie ;
  • intoxication digestive ou respiratoire ;
  • ingestion ;
  • irritation cutanée ou ophtalmique.

 

Textes applicables

(Ces textes sont donnés à titre informatif et ne sauraient se substituer à la réglementation en vigueur)

 

  • Norme NF EN 1860-3/A1 (avril 2006) : Appareils, combustibles solides et allume-barbecue pour la cuisson au barbecue – Partie 3 : allume-feu pour l’allumage des combustibles solides dans les appareils de cuisson au barbecue – Exigences et méthodes d’essai.
  • Norme NF EN ISO 8317 (février 2016) : Emballages à l’épreuve des enfants – Exigences et méthodes d’essai pour emballages refermables.

 

Conseils de Prévention

  • Ne ravivez jamais les braises avec un allume-feu solide et ne jetez pas d’allume-feu sur des flammes vives.
  • Ne rallumez jamais un appareil de cuisson, un foyer ou des braises au moyen d’un allume-feu liquide ou gélifié, quelle qu’en soit la composition.
  • N’utilisez jamais d’éthanol dénaturé liquide, ni aucun autre liquide classé comme « extrêmement inflammable » ou « facilement inflammable » comme combustible pour les appareils de cuisson et comme allume-feu pour combustible solide.
  • Ne laissez, en aucune circonstance, les allume-feu à la portée des jeunes enfants. Rangez-les dans des emballages ou placards sécurisés.
  • Respectez scrupuleusement les conseils d’utilisation inscrits sur les emballages de ces produits.
  • Privilégiez les allume-feu solides comme mode d’allumage des combustibles solides dans les cheminées, inserts, poêles, barbecues, etc.
  • Evitez d’inhaler les fumées en restant au-dessus du foyer durant la combustion des allume-feu.
  • Pour les barbecues, attendez impérativement la fin de la combustion de l’allume-feu, l’extinction des flammes et la présence de braises dans le foyer pour procéder à la cuisson des aliments.

 

Que faire en cas d’accident ?

 

En cas  de brûlure

4 principes doivent vous guider :

– Estimer la gravité des brûlures.
– Prévenir, le cas échéant, les services de secours.
– Soulager la personne brûlée.
– Eviter l’aggravation.

 

  • En cas de brûlure grave :
    – Eloignez la victime de la source de chaleur.
    – N’appliquez surtout rien.
    – Contactez immédiatement les services d’urgence (SAMU : 15 ; Sapeurs-Pompiers : 18) ou le Centre de Brûlés le plus proche de votre domicile.

 

  • En cas de gravité moindre :
    – Eloignez la victime de la source de chaleur.
    – Placez la zone brûlée sous l’eau à 15°C, à 15 cm du jet, pendant 15 minutes, sauf en cas de brûlures étendues car il y a un risque d’hypothermie.
    – Enlevez les bijoux (montre, bague…) avant que la peau ne commence à gonfler.
    – Désinfectez la plaie. N’utilisez surtout pas d’antiseptique agressif, ni alcool, ni colorant comme de l’éosine.
    – Recouvrez d’une compresse stérile ou d’un linge propre.
    – N’utilisez jamais de coton hydrophile qui colle à la plaie.
    – Soulagez la douleur en donnant un antalgique (en fonction de l’âge de la victime et si celle-ci est en état de le prendre).
    – N’appliquez pas de corps gras sur la brûlure (beurre, huile).
    – En cas de brûlure à travers un vêtement, retirez-le tout autour de la zone touchée, sauf si celui-ci colle à la peau (tissu synthétique).
    – Consultez un médecin pour faire un diagnostic.

 

  • En cas de brûlure superficielle :
    – Après avoir longuement refroidi la zone brûlée, appliquez une crème recommandée pour traiter les brûlures en demandant conseil à un pharmacien.
    – Consultez un médecin pour faire un diagnostic.

 

En cas d’ingestion

  • Ne cherchez pas à faire boire ou vomir la victime.
  • Appelez immédiatement les services d’urgence (SAMU : 15 ; Sapeurs-Pompiers : 18) ou le Centre antipoison le plus proche de votre domicile.

 

En cas de projection sur la peau ou dans les yeux

  • Rincez abondamment à l’eau courante pendant 10 à 15 minutes.
  • Consultez un médecin.

 

Télécharger la fiche (pdf)

 

 

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :