Risques, Accidents & Urgences
A- | A+

Asphyxie d’enfants par strangulation, étouffement ou écrasement du thorax

L’asphyxie est déterminée par le ralentissement ou l’arrêt de la respiration pouvant entraîner la mort.

On parle ainsi d’asphyxie par :

  • strangulation qui peut survenir :

– soit avec des jouets disposant de cordons, les cordes de balançoires, les cordes à sauter, les cordons de rideaux, les cordes lisses ou à nœuds, etc… ;
– soit avec des objets divers de la vie courante : les prolongateurs électriques avec lesquels peuvent jouer les très jeunes enfants, les écharpes et foulards trop longs pouvant se trouver coincés (par exemple dans une porte, un escalier mécanique ou un toboggan), les glaces de voiture actionnées par un moteur électrique (de jeunes enfants se sont trouvés étranglés de cette façon), etc….

  • étouffements ou manque d’air ambiant. Par exemple, les accidents dont sont victimes des enfants jouant avec des sacs plastiques qu’ils se mettent sur la tête, se cachant dans des placards dont ils ne peuvent ouvrir la porte de l’intérieur, ou dans des malles ou des coffres à jouets dont ils ne peuvent plus soulever le couvercle.
  • écrasements du thorax ou du cou qui peuvent être provoqués par les tiroirs ouverts d’une commode sur lesquels un enfant peut prendre appui avec pour conséquence un basculement du meuble, le couvercle d’un coffre à jouets se rabattant sur le cou de l’enfant, etc…

 

Conseils de Prévention

  • Attention aux sangles des jouets de berceaux ou des jouets disposant de cordons : vérifiez qu’ils sont conformes aux normes en vigueur.
  • Surveillez les enfants près des balançoires.
  • Attention aux harnais, sangles et bandoulières de sacs scolaires ainsi qu’aux écharpes, cordons de vêtements, panchos pouvant se coincer (dans une porte, un escalier roulant, un toboggan, etc…) et provoquer un étranglement.
  • Evitez de laisser à portée des jeunes enfants les prolongateurs électriques (qui génèrent en outre un important risque de brûlures électriques) ; raccourcissez les cordons de rideaux pour qu’ils ne soient pas accessibles aux enfants ou préférez les rideaux à anneaux sur tringle en bois.
  • Ne laissez pas les enfants jouer avec des sacs plastiques (cette mention figure d’ailleurs sur les emballages à la marque NF ou LNE-Emballage).
  • Expliquez à vos enfants qu’ils ne doivent pas se cacher dans des coffres, des malles. N’achetez des coffres à jouets que s’ils sont munis d’un système d’aération et d’un ralentisseur de fermeture de couvercle.
  • Ne laissez pas les jeunes enfants seuls en voiture (risque de strangulation avec les glaces électriques, risque d’asphyxie par manque d’air pour les nourrissons surtout en plein été, risque d’inhalation accidentelle de ventouses de pare-soleil).
  • Evitez de donner des éponges ou des bonbons durs et volumineux aux très jeunes enfants qui peuvent en ingérer un morceau et s’étouffer. Ne donnez pas de petites graines “amuse-gueule” aux enfants de moins de 4 ans, qui ne savent pas encore mâcher, et ne les laissez pas à leur portée.

 

Que faire en cas d’accident ?

  • Coupez l’objet qui étrangle ou desserrez-le le plus vite possible.
  • Si la victime ne reprend pas rapidement sa respiration, appelez les services de secours : SAMU (15), Sapeurs-Pompiers (18).
  • Si besoin, pratiquez le bouche-à-bouche ou le bouche-à-nez et chez le nourrisson le bouche-à-bouche-et-nez :

– assurez-vous que l’enfant n’a aucun objet dans la bouche ;

– allongez l’enfant sur le dos ;

– placez deux doigts sous son menton pour basculer prudemment sa tête et maintenir sa bouche ouverte.

  • S’il s’agit d’un nourrisson, appliquez votre bouche à la fois sur son nez et sur sa bouche.
  • S’il s’agit d’un enfant plus grand, pincez-lui les narines et faites lui du bouche à bouche. Soufflez l’air dans la bouche de l’enfant : son thorax doit se gonfler ; laissez l’air sortir librement, puis recommencez à raison en moyenne de 20 fois par minute. A chaque inspiration, redressez votre tête pour prendre de l’air frais.
  • Seul l’apprentissage des gestes de premiers secours permet de réaliser ces manœuvres dans de bonnes conditions.

 

Télécharger la fiche (pdf)

 

 

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :