Risques, Accidents & Urgences
A- | A+

Bagues et alliances

Les bagues et alliances ont la forme d’un anneau, plus ou moins large, serti ou non de pierres et quelques fois gravé. Elles peuvent être constituées de toutes sortes de matériaux : métal, plastique, bois, verre…

Objet symbolique ou accessoire de mode, leur port peut s’avérer dangereux.

En effet, les bagues et alliances peuvent s’accrocher à un clou, une poignée de porte, un grillage ou sur tout autre élément saillant chez soi ou en bricolant, en jardinant ou lors d’activités sportives.

 

Elles seraient à l’origine de plus de 350 accidents graves par an, de 90 % des arrachements digitaux et entraîneraient 1 amputation par jour. Même si le doigt n’a pas été amputé des séquelles importantes peuvent persister.

 

TEXTES APPLICABLES

(Ces textes sont donnés à titre informatif et ne sauraient se substituer à la réglementation en vigueur)

Pour préserver la liberté de création, les normes encadrant la fabrication des bijoux, dont les bagues et alliances, ne concernent que la qualité de leur composition intrinsèque.

  • Norme NF EN 1904 (janvier 2001) : Métaux précieux – Titre des soudures utilisées pour les articles de joaillerie en alliages de métaux précieux.
  • Norme NF EN 28653 (juin 1993) : Bijouterie – Grandeurs de bague – Définition, mesurage et désignations.
  • Norme NF EN 28654 (août 1993) : Couleurs des alliages d’or – Définition, gamme de couleurs et désignation.
  • Norme NF EN ISO 11210 (décembre 2015) : Joaillerie, bijouterie – Dosage du platine dans les alliages de platine pour la bijouterie-joaillerie – Méthode gravimétrique après précipitation de l’hexachloroplatinate de diammonium.
  • Norme NF EN ISO 11426 (avril 2015) : Joaillerie, bijouterie – Dosage de l’or dans les alliages d’or pour la bijouterie-joaillerie – Méthode de coupellation (essai au feu).
  • Norme NF EN ISO 11427 (janvier 2017) : Joaillerie, bijouterie – Dosage de l’argent dans les alliages d’argent pour la bijouterie-joaillerie – Méthode volumétrique (potentiométrique) utilisant le bromure de potassium.
  • Norme NF EN ISO 11489 (décembre 1995) : Dosage du platine dans les alliages de platine pour la bijouterie-joaillerie – Méthode gravimétrique après réduction au chlorure de mercure.
  • Norme NF EN ISO 11490 (décembre 1995) : Dosage du palladium dans les alliages de palladium pour la bijouterie-joaillerie – Méthode gravimétrique à la dimethyglyoxime.

 

 CONSEILS DE PREVENTION

  •  Retirez toute bague et alliance à l’occasion des activités où le risque de blessure est particulièrement élevé : bricolage, jardinage, manipulation d’objets lourds, activités sportives.
  • Proscrivez le port de bijoux aux doigts les plus sollicités (pouce, index et majeur) lors des activités de préhension.
  • Adaptez le diamètre de vos bagues à l’évolution de votre morphologie afin de ne jamais porter d’anneaux trop serrés et ainsi de pouvoir aisément les retirer en cas de nécessité.
  • Interdisez, en toutes circonstances, le port de bagues fermées aux enfants et mettez en garde les adolescents sur le danger potentiel encouru.

 

Que faire en cas d’accident ?

  • Nettoyez la plaie à l’eau claire.
  • En cas de blessure très superficielle, vous pouvez désinfectez la plaie et faire un pansement.
  • En cas de blessure plus importante, contactez les services d’urgence (SAMU : 15 ; Sapeurs-pompiers : 18) ou le Centre Urgences Mains proche de votre domicile.
  • En cas de doigt sectionné, récupérez-le et disposez-le dans un linge propre puis dans un sac en plastique étanche. Placez ensuite ce sac fermé dans un autre sac contenant de l’eau et des glaçons (pour le maintenir à une température de 4°C).
  • Parallèlement, enveloppez la main amputée dans un pansement et surélevez-la pour limiter le saignement (pas de garrot).

 

Télécharger la fiche (pdf)

 

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :