Risques, Accidents & Urgences
A- | A+

Brûlures

Les brûlures sont des lésions de la peau ou d’un autre tissu organique principalement causées par la chaleur ou les rayonnements, la radioactivité, l’électricité, la friction ou le contact avec des produits chimiques.

Ces traumatismes ont souvent des conséquences dramatiques et entrainent généralement des séquelles physiques et psychologiques importantes.

 On distingue 3 types de brûlures :

 

Brûlures thermiques

Par contact avec un liquide brûlant

  • eau du bain trop chaude due à un mauvais réglage de la température de l’eau chaude sanitaire ;
  • casseroles pleines basculant en dehors de la plaque de cuisson ;
  • huile bouillante ;
  • biberon réchauffé au four à micro-ondes ;
  • etc…

 

Par contact avec des flammes

  • barbecue ;
  • feu de déchets verts (déchets végétaux issus de l’entretien des jardins et espaces verts) ;
  • incendie ;
  • appareils à gaz ;
  • etc…

 

Par contact avec des objets brûlants

  • plaques électriques de cuisinière, fer à repasser ;
  • portes de fours brûlantes ;
  • inserts de cheminées à foyer fermé ;
  • radiateur ;
  • etc…

 

Coups de soleil ou brûlures solaires qui entraînent des brûlures cutanées plus ou moins intenses (de la rougeur de la peau à l’apparition de cloques).

 

Brûlures électriques

On en distingue deux types :
– brûlure par arc électrique ;
– brûlure par contact direct avec le courant ou avec un conducteur.

 

Brûlures chimiques

Projection de produit chimique (basique ou acide).

 

Et 4 degrés de gravité :

 

La gravité des brûlures est liée à différents facteurs :

  • la profondeur de la brûlure,
  • la localisation (notamment les mains, le visage et les zones articulaires),
  • l’âge de l’accidenté.

 

Brûlure du premier degré

La brûlure du premier degré correspond à une atteinte superficielle de l’épiderme.

 

Brûlure du deuxième degré superficiel

Il s’agit d’une atteinte superficielle du derme, juste en dessous de la jonction entre le derme et l’épiderme. La brûlure du deuxième degré superficiel (comme celle du deuxième degré profond) est caractérisée notamment par l’apparition de décollements de la peau ou « cloques ».

 

La couche basale qui se trouve à la jonction du derme et de l’épiderme et dont le rôle est extrêmement important pour le renouvellement des cellules de la peau est préservée à plus de 50 %. La cicatrisation est effective en 10 à 15 jours chez l’adulte en bonne santé.

 

Brûlure du deuxième degré profond

Le derme est atteint en profondeur et l’essentiel de la couche basale est détruit sauf dans ses parties entourant les annexes pilo-sébacées (poils et glandes sébacées) qui se situent à un niveau relativement profond. La cicatrisation est lente (plus de trois semaines) et de moins bonne qualité. Il reste toujours des cicatrices.
La main d’un patient qui a été brûlée au deuxième degré profond est le plus souvent opérée par greffe de peau pour limiter les séquelles esthétiques et fonctionnelles.
S’agissant plus particulièrement des enfants, cette opération est quasi systématique compte tenu de la croissance future de leur main.

 

Brûlure du troisième degré

Le derme et l’hypoderme sont atteints et les chairs peuvent parfois être carbonisées. Ces brûlures appellent toujours une chirurgie lourde par greffe de peau sauf dans quelques cas très limités.

 

Conseils de Prévention

 

Liquides brûlants

 

  • Installez des mitigeurs thermostatiques pour robinet, douche, baignoire qui permettent de délivrer de l’eau à une température constante choisie, et ce, quelles que soient les variations de débit.
  • Tournez systématiquement les manches de casseroles vers l’intérieur de la plaque de cuisson afin d’éviter tout risque de basculement
  • Lorsque vous sortez le biberon du four à micro-onde, vérifiez systématiquement la température du lait.

 

Flammes et objets brûlants

 

  • N’activez pas le feu de votre barbecue avec de l’alcool à brûler (risque de « retour de flammes »).
  • En cas de départ de feu, si vous portez des vêtements, des gants ou des chaussures en matière plastique ou en caoutchouc, retirez-les avant d’éteindre les flammes. En effet, ces matières peuvent fondre à la chaleur, coller à la peau et provoquer de graves brûlures.
  • Eloignez les enfants du four lorsqu’il fonctionne. Apprenez-leur très jeune à ne pas poser leurs mains sur la plaque de cuisson et le four même s’ils sont froids.
  • Installer des protections, telles que par exemple des grilles sur vos appareils de chauffage.
  • Eloignez les enfants pendant le repassage.

 

Coups de soleil

 

  • Exposez-vous progressivement.
  • Evitez les heures les plus chaudes.
  • Utilisez une crème solaire d’un indice correspondant à votre type de peau et renouveler les applications régulièrement (toutes les deux heures et après chaque baignade).

 

Brûlures électriques et chimiques

 

  • Ne « bricolez » pas vous-même votre installation électrique. Faites vérifier sa conformité aux normes et faites poser un disjoncteur différentiel à haute sensibilité (30 mA).
  • Lorsque vous utilisez des produits chimiques, portez des gants et des lunettes de protection.

 

Que faire en cas d’accident ?

 

4 principes doivent vous guider :

  • Estimer la gravité des brûlures.
  • Prévenir, le cas échéant, les services de secours.
  • Soulager la personne brûlée.
  • Eviter l’aggravation.

 

En cas de brûlures thermiques

 

  • En cas de brûlure grave :
    – Eloignez la victime de la source de chaleur.
    – N’appliquez surtout rien.
    – Contactez immédiatement les services d’urgence (SAMU : 15 ; Sapeurs-Pompiers : 18) ou le Centre de Brûlés le plus proche de votre domicile.

 

  • En cas de gravité moindre :
    – Eloignez la victime de la source de chaleur.
    – Placez la zone brûlée sous l’eau à 15°C, à 15 cm du jet, pendant 15 minutes, sauf en cas de brûlures étendues car il y a un risque d’hypothermie.
    – Enlevez les bijoux (montre, bague…) avant que la peau ne commence à gonfler.
    – Désinfectez la plaie. N’utilisez surtout pas d’antiseptique agressif, ni alcool, ni colorant comme de l’éosine.
    – Recouvrez d’une compresse stérile ou d’un linge propre.
    – N’utilisez jamais de coton hydrophile qui colle à la plaie.
    – Soulagez la douleur en donnant un antalgique (en fonction de l’âge de la victime et si celle-ci est en état de le prendre).
    – N’appliquez pas de corps gras sur la brûlure (beurre, huile).
    – En cas de brûlure à travers un vêtement, retirez-le tout autour de la zone touchée, sauf si celui-ci colle à la peau (tissu synthétique).
    – Consultez un médecin pour faire un diagnostic.

 

  • En cas de brûlure superficielle :
    – Après avoir longuement refroidi la zone brûlée, appliquez une crème recommandée pour traiter les brûlures en demandant conseil à un pharmacien.
    – Consultez un médecin pour faire un diagnostic.

 

 

En cas de brûlures électriques

 

  • Coupez immédiatement le courant au disjoncteur et éloigner la victime avec un objet non conducteur (tissus, manche en bois ou en plastique secs) en s’isolant soi-même pour ne pas courir le risque de s’électrocuter en chaîne.
  • Appelez les services d’urgence (SAMU : 15 ; Sapeurs-Pompiers : 18) ou le Centre de Brûlés le plus proche de votre domicile.

 

En cas de brûlures chimiques

 

  • Lavez immédiatement les lésions à grande eau pendant au moins 30 minutes.
  • Appelez les services d’urgence (SAMU : 15 ; Sapeurs-Pompiers : 18) ou le Centre de Brûlés le plus proche de votre domicile.

 

 

Télécharger la fiche (pdf)

 

 

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :