Habitat
A- | A+

Chauffe-eau électriques

Les chauffe-eau électriques domestiques sont principalement de deux types :

– les chauffe-eau « instantanés » équipés d’une résistance électrique puissante qui se déclenche dès que l’on ouvre le robinet d’eau chaude. Ces appareils peuvent fournir de l’eau chaude avec un débit relativement faible ;

– les chauffe-eau « sous pression » dits à accumulation, directement reliés au circuit de distribution d’eau froide. La pose de ces appareils doit être obligatoirement confiée à un professionnel qualifié. Ils nécessitent l’utilisation d’un groupe de sécurité hydraulique destiné, en particulier, à réguler la pression dans la cuve lors de la chauffe. Cette sécurité ne se trouve pas forcément sur le chauffe-eau mais peut être installée sur la canalisation d’eau à des distances variables, sous réserve qu’aucun organe d’isolement (robinet de barrage par exemple) ne soit installé entre le chauffe-eau électrique et le groupe de sécurité.

Rappelons qu’il est normal pour un chauffe-eau sous pression qu’un peu d’eau s’écoule de temps en temps, même robinets fermés, du groupe de sécurité qui doit être relié à des canalisations d’évacuation des eaux usées. Ceci provient de la dilatation de l’eau en cours de chauffe.

 

Textes applicables

(Ces textes sont donnés à titre informatif et ne sauraient se substituer à la réglementation en vigueur)

  • Norme NF C15-100/A5 (juin 2015) : Installations électriques à basse tension.
  • Norme NF C73-311/AM1 (septembre 1973) : Appareils électrodomestiques – Coupe-circuits thermiques de sécurité.
  • Norme NF C73-222 (novembre 1987) : Chauffe-eau muraux verticaux fixes non instantanés – Cotes de fixation et de raccordement aux installations d’eau.
  • Norme NF EN 1487 (septembre 2014) : Robinetterie de bâtiment – Groupes de sécurité hydraulique – Essais et exigences.
  • Norme NF EN 50193-1 (décembre 2016) : Chauffe-eau électriques instantanés – Méthodes de mesure de l’aptitude à la fonction – Partie 1 : exigences générales.
  • Norme NF EN 50193-2-1 (juillet 2016) : Chauffe-eau instantanés électriques – Partie 2-1 : méthodes de mesure de l’aptitude à la fonction – Chauffe-eau instantanés électriques multifonctions.
  • Norme NF EN 60335-1 (mai 2013) : Appareils électrodomestiques et analogues – Sécurité – Partie 1 : exigences générales.
  • Norme NF EN 60335-2-21/A2 (mars 2009) : Appareils électrodomestiques et analogues – Sécurité – Partie 2-21 : règles particulières pour les chauffe-eau à accumulation.
  • Norme NF EN 60335-2-35 (avril 2016) : Appareils électrodomestiques et analogues – Sécurité – Partie 2-35 : exigences particulières pour les chauffe-eau instantanés.
  • Norme NF EN 60379 (juin 2004) : Méthodes de mesure de l’aptitude à la fonction des chauffe-eau électriques à accumulation pour usages domestiques.
  • Directive 2010/30/UE du Parlement européen et du Conseil du 19 mai 2010 modifiée concernant l’indication, par voie d’étiquetage et d’informations uniformes relatives aux produits, de la consommation en énergie et en autres ressources des produits liés à l’énergie.

 

Conseils de Prévention


Faites installer votre chauffe-eau par un professionnel et demandez-lui de vérifier :

  • la pression de distribution d’eau froide. Si celle-ci dépasse 7 bars, il conviendra d’équiper l’arrivée d’eau d’un réducteur de pression ;
  • la « dureté de l’eau » qui doit être inférieure à 10 degrés TH (titre hydrotimétrique).

Si votre eau est « dure », installez un système de traitement approprié et évitez les températures de chauffe trop élevées. Dans tous les cas, il vous est fortement conseillé de vérifier régulièrement le bon fonctionnement du groupe de sécurité hydraulique (coupure, arrivée eau froide, action complète robinet vidange…) en suivant les opérations préconisées par le fabricant.

Lors de la pause d’une installation neuve ou d’une rénovation du circuit d’eau chaude sanitaire, faites installer par un professionnel un mitigeur thermostatique qui peut s’installer soit à la sortie du chauffe-eau, soit au robinet. L’avantage de ce type de robinet est qu’il permet de délivrer de l’eau à une température constante choisie quelles que soient les variations de débit et de lutter ainsi contre les brûlures dues à l’eau chaude sanitaire. En effet, il suffit de moins de 2 secondes pour causer à un enfant une brûlure du 2ème degré avec de l’eau à 60°C et moins de 2 minutes avec de l’eau à 50°C.

En cas d’absence prolongée et s’il n’y a pas de risque de gel, il n’est pas souhaitable de vidanger le chauffe-eau. Fermez le robinet d’arrêt du groupe de sécurité et coupez l’alimentation électrique.

Lors d’un nouveau réglage du thermostat, coupez le courant avant toute action (un interrupteur doit permettre d’isoler le chauffe-eau de l’alimentation électrique), en particulier lors de l’ouverture du capot. Ce dernier doit être refermé et fixé avant le rétablissement du courant.

 

 

Télécharger la fiche (pdf)

 

 

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :