Habitat
A- | A+

Détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF)

Un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) est un appareil contenant, dans un même boîtier, tous les composants nécessaires à la détection de fumée et à l’émission d’une alarme sonore. Placé à l’intérieur d’une habitation, il alerte les occupants d’un début d’incendie. L’alarme sonne dès la formation de fumée dans la pièce où il est installé. La présence d’un détecteur de fumée dans un logement permet de réduire de 90 % le risque de décès par incendie.

La loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) rend obligatoire, depuis le 8 mars 2015, l’installation d’un DAAF dans tous les lieux d’habitation.

Ainsi, l’obligation d’installer au moins un détecteur normalisé dans le logement incombe à son propriétaire. Celui-ci doit, par ailleurs, s’assurer de son bon fonctionnement lors de l’état des lieux si le logement est mis en location. Toutefois, seul l’occupant du logement (propriétaire ou locataire) doit veiller à l’entretien, au bon fonctionnement et assurer le renouvellement du dispositif.

 

Textes applicables

(Ces textes sont donnés à titre informatif et ne sauraient se substituer à la réglementation en vigueur)

  • Norme NF EN 14604 (novembre 2005) : Dispositifs d’alarme de fumée.
  • Loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 modifiée pour l’accès au logement et un urbanisme rénové.
  • Décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011 relatif à l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation.
  • Règlement (UE) n° 305/2011 du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2011 modifié établissant des conditions harmonisées de commercialisation pour les produits de construction et abrogeant la directive 89/106/CEE du Conseil.

 

Conseils de Prévention


Avant l’achat

  • Choisissez de préférence un DAAF portant la marque NF DAAF.
  • Vérifiez que :

– l’appareil porte le marquage CE (obligatoire pour les DAAF mis à disposition sur le marché dans l’un des États membres de l’Union Européenne) et conforme à la norme en vigueur ;

– l’étiquetage comporte, outre le nom ou la marque et l’adresse du fabricant, le numéro de la norme EN 14604 et la désignation du modèle du produit ;

– la notice d’utilisation doit notamment inclure les instructions relatives au choix de l’emplacement, de l’installation et de l’entretien du DAAF ;

–  sont également mentionnées des instructions spécifiques au remplacement des batteries.

 

Après l’achat

Où installer le DAAF ?

  • L’idéal est d’installer le détecteur au centre d’une pièce et de l’éloigner des murs et des coins de 15 à 20 cm. Lorsqu’il est impossible de l’installer au plafond, positionnez-le à 15 à 30 cm en-dessous du plafond.
  • Il se fixe dans ou près des chambres ou dans le couloir menant aux chambres.
  • Si votre logement possède plusieurs niveaux, il est recommandé de fixer un détecteur par niveau.
  • A distance des sources de vapeur ou de fumées (salle de bains, cuisine ou garage).

 

Comment installer le DAAF ?

  • Il s’installe simplement et ne requière pas de compétence particulière en bricolage.
  • Il est fixé par 2 vis et chevilles fournies.

 

Comment entretenir le DAAF ?

  • Dépoussiérez votre détecteur régulièrement pour éviter qu’il ne s’encrasse.
  • N’oubliez pas de remplacer les piles conformément aux instructions du fabricant :

– soit un signal sonore (différent de l’alarme de détection) vous indique que les piles sont usagées ;

– soit testez la pile en appuyant sur le bouton de test. En cas d’absence de bouton, appuyez au centre du couvercle.

 

Comment informer votre assureur ?

  • Le locataire ou le propriétaire qui occupe le logement doit informer son assureur habitation de l’installation d’un détecteur de fumée grâce à une attestation, sur le modèle suivant (annexe de l’arrêté du 5 février 2013 relatif à l’application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du Code de la construction et de l’habitation).

 

Je soussigné ……………………… (nom, prénom de l’assuré), détenteur du contrat n°………………………(numéro du contrat de l’assuré) atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé au …………………………… (adresse de l’assuré) conforme à la norme NF EN 14604.

 

Que faire en cas de déclenchement du DAAF

 

  • Faites évacuer, le plus rapidement possible, les occupants de votre habitation.
  • Appelez ou faites appeler les sapeurs-pompiers (le 18 ou le 112).
  • N’entrez jamais dans la fumée. Toutefois, si vous êtes dans la fumée, mettez-vous un mouchoir devant le nez, baissez-vous, l’air frais est près du sol.
  • Essayez d’identifier la localisation du feu et s’il est encore possible d’avoir une action dessus.
  • Adaptez votre comportement à la situation :

–  si l’incendie se déclare chez vous et que vous ne pouvez pas l’éteindre immédiatement : évacuez les lieux ; fermez la porte de votre appartement ; sortez par l’issue la plus proche ;

–  si l’incendie est au-dessous ou sur votre palier : restez chez vous ; fermez la porte de votre appartement et mouillez-la ; manifestez-vous à la fenêtre ;

–  si l’incendie est au-dessus : sortez par l’issue la plus proche.

 

 

Télécharger la fiche (pdf)

 

 

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :