Produits Chimiques
A- | A+

Eau de Javel

Découverte en 1785 par Berthollet, l’Eau de Javel est un désinfectant très puissant utilisé tant dans le milieu professionnel que chez les particuliers. C’est une solution aqueuse d’hypochlorite de sodium et de chlorure de sodium.

Elle est commercialisée sous les deux concentrations suivantes :
– l’Eau de Javel, à 2,6 % de chlore actif, présentée majoritairement en flacons de 1 ou 2 litres ;
– le Concentré de Javel à diluer, à 9,6 % de chlore actif, en doses recharges appelées également « berlingot ».
Bien que très répandu, ce produit n’en nécessite pas moins quelques précautions d’emploi. En effet, l’Eau de Javel est responsable de nombreux accidents domestiques, chez les adultes lors des transvasements ou chez les enfants par ingestion.

 

Conseils de Prévention

 

  • Tenez hors de portée des enfants l’Eau de Javel même diluée.
  • N’achetez pas des berlingots en grande quantité qui obligerait à un stockage prolongé.
  • Ne transvasez jamais le produit dans un récipient à usage alimentaire.
  • Rangez immédiatement la bouteille après usage.
  • L’hypochlorite de sodium est irritant pour la peau. Il faut donc éviter les contacts cutanés directs en utilisant des gants.
  • Ne mélangez pas le produit avec un produit acide (détartrant WC, etc…).
  • Il existe également des pastilles se présentant comme des substituts de l’Eau de Javel. Leur composition est différente. Attention à celles présentées dans des emballages qui peuvent être confondus avec des friandises et qui peuvent attirer les enfants. Si vous utilisez ce type de pastilles, conservez-les toujours hors de portée des enfants. Les précautions d’emploi de l’Eau de Javel leur sont applicables.

 

 

Que faire en cas d’accident ?

 

En cas d’ingestion

  • Surtout ne faites pas vomir ni boire la victime.
  • Rincez la bouche avec un gant de toilette humide.
  • S’il s’agit de la formule concentrée en berlingot ou si la quantité est importante, il y a risque de brûlure de l’appareil digestif. Appelez immédiatement le SAMU (15) ou le Centre antipoison le plus proche de votre domicile.

 

En cas de projection sur la peau ou dans les yeux

  • Rincez abondamment à l’eau courante pendant 10 à 15 minutes.
  • Si nécessaire consultez un médecin.

 

En cas d’inhalation de vapeurs de chlore à la suite de mélange

  • Aérez la pièce et sortez de celle-ci.
  • Si les symptômes persistent, appelez le Centre antipoison le plus proche de votre domicile.

 

Télécharger la fiche (pdf)

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :