Santé & Soins Corporels
A- | A+

Exposition au soleil

Le soleil est nécessaire à la vie, mais il n’est pas source de jeunesse et de beauté. Bien au contraire. Les seuls effets bénéfiques de la lumière solaire chez l’Homme sont la production de vitamine D et la synchronisation des rythmes biologiques. Or, notre civilisation a imposé la mode des peaux bronzées et chaque année des millions d’individus s’exposent aux rayons du soleil sans avoir conscience des risques qu’ils encourent.

Le soleil envoie vers notre planète un rayonnement complexe, le rayonnement ultraviolet (UV) qui produit des effets sur la peau. Les rayons de courte longueur d’onde (UVC) sont arrêtés par la couche d’ozone de la haute atmosphère et seuls les rayons UVB (responsables des coups de soleil) et UVA (responsables de la stimulation de la pigmentation) atteignent la surface terrestre.

Le rayonnement ultraviolet solaire est d’autant plus intense que le trajet du rayonnement solaire dans l’atmosphère est plus court. Ce trajet est minimal près de l’équateur, en altitude, à certaines périodes de l’année (juillet) et à certaines heures de la journée. Les 2/3 de la dose quotidienne d’UV sont reçus entre 12 heures et 16 heures (heure d’été).

Les rayons UV sont réverbérés par la neige, l’eau, le sable. Ils traversent les nuages dans une proportion de 70 à 90 %, pénètrent dans l’eau jusqu’à une profondeur de 1 mètre et traversent même certaines étoffes. Leurs effets peuvent être renforcés par certains produits photosensibilisants.

Le bronzage est une réaction de défense de la peau qui oppose ainsi un filtre à la pénétration du rayonnement solaire. Mais ce filtre n’a qu’une capacité limitée et l’abus de l’exposition au soleil peut entraîner des réactions immédiates comme le coup de soleil, véritable brûlure, et à plus long terme des lésions irréparables comme des tâches disgracieuses (photodermatoses), le vieillissement prématuré de la peau, des cancers de la peau, parmi lesquels les mélanomes.

Conseils de Prévention

  • S’exposer progressivement, il faut environ 4 jours pour qu’apparaisse un bronzage naturel.
  • Utiliser une crème solaire d’un indice correspondant à son type de peau.
  • Renouveler les applications régulièrement (toutes les deux heures et après chaque baignade).
  • Eviter de prolonger l’exposition.
  • Se souvenir que l’on est plus vulnérable au « coup de soleil » si l’on reste immobile que si l’on bouge.
  • Se méfier des UV au travers des nuages et de leur réverbération sur l’eau, le sable et la neige.
  • Réduire le temps passé à l’extérieur en été, en particulier dans la tranche horaire 12H00-16H00.
  • Ne pas utiliser de produit photosensibilisant (cosmétiques, parfums, eaux de toilette, mais aussi certains médicaments).

 

Concernant plus particulièrement les enfants

  • Les nourrissons de moins de 12 mois ne doivent jamais être exposés au soleil car leur peau et leurs yeux sont encore très fragiles.
  • N’exposer pas les enfants entre 12H00 et 16H00.
  • Quels que soient l’heure et le lieu d’exposition, leur mettre un tee-shirt, un chapeau et des lunettes de soleil avec un filtre anti-UV.
  • D’une manière générale, limiter les durées d’exposition.
  • Appliquer fréquemment (toutes les deux heures et après chaque baignade) et en quantité importante une crème solaire avec un indice de protection élevée.

 

Que faire en cas d’accident ?

 

  • Cessez immédiatement l’exposition solaire.
  • Placez la zone brûlée sous l’eau à 15°C, à 15 cm du jet, pendant 15 minutes ou prenez un bain tiède et non froid si la zone brûlée est étendue.
  • Pour les brûlures du premier degré, appliquez une pommade sédative (demandez conseil à votre pharmacien). Les zones brûlées ne doivent surtout pas être réexposées dans les jours qui suivent le coup de soleil car elles sont fragilisées. Si l’exposition est inévitable, couvrez les zones brûlées par des vêtements de coton et protégez les zones non couvertes avec un écran d’indice supérieur à 50, en couche épaisse renouvelée toutes les deux heures.
  • Pour les brûlures du deuxième degré superficiel, des précautions supplémentaires sont à prendre pour éviter une infection :

nettoyez les zones brûlées au savon, avec un antiseptique dermique. Les cloques peuvent s’infecter car les bactéries présentes sur la peau ne sont pas détruites par un coup de soleil (alors qu’elles le sont par une brûlure thermique par contact) ;
demandez conseil à votre pharmacien pour l’utilisation de pansements adaptés.

  • Couvrez-vous pour éviter tout contact entre la peau et l’extérieur.
  • Buvez abondamment pour bien vous hydrater.
  • Surveillez votre température.
  • Prévenez la douleur en donnant un antalgique (en fonction de l’âge de la victime).
  • Selon la gravité de la blessure, consultez un médecin.

 

Télécharger la fiche (pdf)

La CSC vous invite à consulter également les articles suivants :