Habitat
A- | A+

Inserts de cheminée

Les inserts de cheminée sont des chambres de combustion vitrées qui, par leur forme et leur construction, sont spécifiquement destinées à être insérées dans l’âtre d’une cheminée afin de constituer un « foyer fermé » et de permettre de substantielles économies d’énergie.

La température des fumées dégagée par ces inserts est largement supérieure à celle d’une cheminée ouverte classique. C’est pourquoi l’isolation de l’appareil et du conduit d’évacuation des gaz vis-à-vis des matières combustibles environnantes (poutres, solives, cloisons en matériaux nouveaux, charpente…) doit être suffisante et réalisée par un professionnel compétent.

Les principaux risques survenant avec un insert de cheminée sont :

  • l’incendie dont l’origine peut avoir différentes causes : pas ou trop peu de ramonages « mécaniques » du conduit d’évacuation ; défauts d’isolation (emploi de matériaux inadéquats) ; non respect des écarts de feu (distance minimale entre une paroi chaude et un matériau combustible, phénomène de rayonnement) ; mauvaises évacuation et répartition des calories (« pièges à calories ») ;
  • les brûlures dont sont victimes aussi bien les adultes, lors de la manipulation de la porte par exemple, que les enfants qui peuvent être incités à mettre les mains sur la porte vitrée de l’insert ;
  • les intoxications au monoxyde de carbone si les conditions d’aération préconisées par le fabricant ne sont pas impérativement respectées.

 

Textes applicables

(Ces textes sont donnés à titre informatif et ne sauraient se substituer à la réglementation en vigueur)

 

  • Norme NF EN 13229/A2 (juin 2005) : Foyers ouverts et inserts à combustibles solides – Exigences et méthodes d’essai.
  • Norme NF DTU 24.1 (février 2006) : Travaux de bâtiment – Travaux de fumisterie – Systèmes d’évacuation des produits de combustion desservant un ou des appareils – Partie 1 : cahier des clauses techniques – Règles générales – Partie 2 : cahier des clauses techniques – Règles spécifiques d’installation des systèmes d’évacuation des produits de combustion desservant un ou des appareils raccordés dits de type B utilisant des combustibles gazeux – Partie 3 : cahier des clauses spéciales – Référence commerciale des parties 1, 2 et 3 du DTU 24.1 – DTU 24.1 – Travaux de bâtiment.
  • Norme NF DTU 24.2 (décembre 2006) : Travaux de bâtiment – Travaux d’âtrerie – Partie 1-1 : cahier des clauses techniques – Partie 1-2 : critères généraux de choix des matériaux – Partie 2 : cahier des clauses spéciales – Référence commerciale des parties P1-1, P1-2 et P2 du DTU 24.2 de décembre 2006.
  • Décret n° 2012-1489 du 27 décembre 2012 pris pour l’exécution du règlement (UE) n° 305/2011 du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2011 établissant des conditions harmonisées de commercialisation pour les produits de construction et abrogeant la directive 89/106/CEE du Conseil.
  • Règlement (UE) n° 305/2011 du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2011 modifié établissant des conditions harmonisées de commercialisation pour les produits de construction et abrogeant la directive 89/106/CEE du Conseil.

 

Conseils de Prévention

  • Faites installer et contrôler votre insert par un professionnel qui saura remédier aux points sensibles de la maison (poutres, pièges à calories…) susceptibles de déclencher l’incendie.
  • Faites ramoner une fois par an, par un professionnel, le conduit de votre cheminée. Un ramonage consiste à passer un hérisson dans l’intégralité du conduit. Toute autre opération superficielle (en particulier l’aspiration) serait sans efficacité sur les suies et les goudrons accrochés très fermement aux parois du conduit ou les obstructions telles que les nids d’oiseaux.
  • Prenez vos précautions lors du premier allumage.
  • Utilisez le(s) combustible(s) recommandé(s) ou, à défaut, le(s) combustible(s) de remplacement en prenant bien connaissance des combustibles interdits (tout ceci doit figurer sur la notice d’emploi).
  • Tenez éloignés les enfants assez jeunes pour éviter des brûlures lors de l’utilisation d’un insert.
  • Veillez aux conditions de renouvellement de l’air (spécifique à votre logement).

 

Télécharger la fiche (pdf)

 

 

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :