Transports
A- | A+

Remorque de vélo pour enfant

Même si leur utilisation devient de plus en plus polyvalente (sur la chaussée pour des balades estivales, sur le trottoir pour un usage en poussette, en tous chemins sous forme de kit jogging), les remorques de vélo, destinées au transport d’enfant, sont susceptibles de provoquer de sérieux accidents et leurs dysfonctionnements peuvent avoir des conséquences graves pour les personnes transportées et, le cas échéant, pour le cycliste.

En effet, l’ensemble remorque-cycle ne doit pas basculer à l’arrêt.

 

En mouvement, la remorque, dont la vitesse peut atteindre jusqu’à 50 km/h, si elle est tractée par un cycliste chevronné, doit présenter une bonne tenue de route en ligne droite et dans les virages, quelle que soit la charge.

 

De plus, du fait de sa position basse, en cas de choc avec un véhicule, son habitacle doit être conçu pour protéger les enfants, étant précisé que la hauteur d’une remorque se trouve à peu près au même niveau que le pare-chocs des voitures.

 

Enfin, une fois dételée, quel que soit l’endroit où elle se situe, notamment dans une pente, la remorque ne doit pas bouger ou basculer au risque de blesser les personnes transportées ainsi que celles qui se trouveraient à proximité.

 

 

TEXTES APPLICABLES

(Ces textes sont donnés à titre informatif et ne sauraient se substituer à la réglementation en vigueur)

 

  • Décret n° 91‐1292 du 20 décembre 1991 modifié relatif à la prévention des risques résultant de l’usage des articles de puériculture.

 

 

Conseils de Prévention

 

  • Lisez attentivement les notices d’utilisation et demandez des conseils aux vendeurs ou aux loueurs sur les conditions d’utilisation de la remorque et les précautions à prendre.
  • Ne fréquentez pas les axes routiers même peu importants, notamment en raison de leur trafic.
  • Veillez au bon signalement de votre remorque (pose de catadioptres et présence d’un fanion à l’arrière).
  • Equipez votre cycle de rétroviseurs vous permettant de regarder régulièrement la remorque sans avoir à vous retourner.
  • N’installez, dans la remorque, que des enfants aptes à se tenir assis de manière autonome.
  • Mettez un casque à votre enfant et vérifiez qu’il est correctement sanglé.
  • Ne laissez jamais un enfant dans une remorque sans surveillance.
  • Gardez à l’esprit que tout changement brutal de trajectoire peut provoquer un retournement de la remorque et donc le basculement de l’enfant.

 

 

Télécharger la fiche (pdf)

 

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :