Sports & Loisirs
A- | A+

Terrains de jeux à usage familial

Les terrains de jeux à usage familial ne font l’objet d’aucune réglementation spécifique. Aménagés à proximité d’une maison individuelle ou dans le jardin familial, les terrains de jeux privés comportent le plus souvent un portique, un petit toboggan, un bac à sable, voire une pataugeoire.

Placés sous la seule responsabilité de l’occupant du terrain (propriétaire ou locataire), ces terrains de jeux sont le lieu d’accidents parfois graves dus le plus souvent à un manque de surveillance ou à une mauvaise installation des équipements.

Les accidents les plus courants sont les chutes, les collisions, les petites plaies qui s’infectent (mauvaise hygiène des bacs à sable…), la strangulation par accrochage, les noyades. Dans le cas d’un terrain non clôturé, risque d’éloignement de l’enfant qui peut se perdre ou se faire renverser par une automobile.

 

Textes applicables

(Ces textes sont donnés à titre informatif et ne sauraient se substituer à la réglementation en vigueur)

 

  • Norme NF EN 71-1 (décembre 2014) : Sécurité des jouets – Partie 1 : propriétés mécaniques et physiques.
  • Décret n° 2010-166 du 22 février 2010 relatif à la sécurité des jouets.
  • Directive 2009/48/CE du Parlement européen et du Conseil du 18 juin 2009 modifiée relative à la sécurité des jouets.

 

Conseils de Prévention

  • N’achetez que des équipements avec étiquetage précis (origine du produit, nom et adresse du fabricant ou de l’importateur…) et livrés avec une notice de montage.
  • Vérifiez l’absence de plantes ou d’arbustes dangereux (pas de plantes à épines ou de plantes toxiques à proximité de jeux).
  • Respectez la charge maximale autorisée (en règle générale, 50 kg par agrès sauf mention différente du fabricant).
  • Respectez la tranche d’âge indiquée par les fabricants des jeux.
  • Prévoyez une clôture à proximité d’une étendue d’eau (étang, rivière, mer…).
  • Si le toboggan a une glissière métallique, ne l’orientez pas plein sud (risque de brûlure).
  • Prévoyez une zone de 2 m minimum entre le jeu et tout obstacle (mur, arbre…).
  • Choisissez un portique d’une hauteur raisonnable n’excédant pas, par exemple, 2,5 m.
  • Prenez en compte :

– l’âge et le nombre d’enfants qui seront amenés à utiliser régulièrement les équipements ;

– le climat (certains équipements sont mieux adaptés aux régions humides ou aux hivers rigoureux) ;

– la présence d’animaux familiers (dans ce cas, préférez un bac à sable avec couvercle).

  • Démontez les jeux qui ne peuvent résister aux intempéries.
  • Evitez les sols durs ou le gravier concassé.
  • Suivez strictement les consignes de montage du fabricant.
  • Vérifiez au moins une fois par an le bon état des moyens de suspension (cordes, chaînes) et le bon serrage des attaches ou des crochets.
  • Remplacez les agrès dès les premiers signes de dégradation.
  • Vérifiez que le bois ne présente pas d’échardes, que le plastique n’est pas fissuré ou cassé.
  • Si le terrain est en plein soleil, attention aux coups de soleil ou aux insolations.
  • Ne laissez pas un jeune enfant tout seul, ne serait-ce que quelques minutes. Les chocs entre un enfant sur une balançoire et un autre à terre peuvent être à l’origine d’accidents graves nécessitant parfois l’intervention rapide des secours.
  • Vérifiez que les vêtements (cordons d’anorak, écharpe, poncho) et les cheveux de l’enfant ne risquent pas de s’accrocher à un élément saillant.

 

 

Que faire en cas d’accident ?

  • Ayez en permanence sous la main une pharmacie « premiers soins » : désinfectants, pommades en cas de «bleus» (hématomes superficiels), bandes, pansements.
  • Prenez conseil auprès d’un médecin ou d’un pharmacien.
  • Appelez les services de secours : SAMU (15) ou Sapeurs-Pompiers (18).

 

 

Télécharger la fiche (pdf)

 

 

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :