Transports
A- | A+

Transport d’enfants sur deux-roues motorisés

Les deux-roues motorisés connaissent un essor considérable en France, et notamment en milieu urbain où ils représentent l’alternative idéale aux embouteillages et aux transports en commun. Utiliser son scooter ou sa moto pour déposer son enfant à l’école ou chez des copains, c’est pratique. Toutefois, ce mode de déplacement n’est pas sans risque.

 

Le transport d’un enfant de moins de 8 ans est fortement déconseillé sur un deux-roues motorisé. En effet, les casques de moto sont conçus pour des têtes d’adultes et ne sont pas prévus pour absorber des chocs sur des têtes d’enfant dont le crâne n’est pas encore totalement formé.

 

Le Code de la route précise que pour transporter un passager, quel que soit son âge, il faut que le véhicule dispose de deux sièges ou d’une selle double. L’assise destinée au passager doit être munie soit d’une courroie d’attache, soit d’au moins une poignée et de deux repose-pied.

 

Ce même Code admet la possibilité de transporter un enfant de moins de 5 ans, sous réserve qu’il soit installé sur un siège spécifique muni d’un système de retenue et qu’il porte un casque de moto homologué.

 

Les enfants de plus de 5 ans, et tous les passagers en général, doivent pouvoir poser les pieds sur les repose-pieds et se tenir à l’aide de la courroie de maintien ou des poignées latérales.

 

TEXTES APPLICABLES

(Ces textes sont donnés à titre informatif et ne sauraient se substituer à la réglementation en vigueur)

 

  • Article L. 221-1 du Code de la consommation
  • Code de la route (articles R. 431-1, R. 431-5 R. 431-11).

 

 

Conseils de Prévention

 

  • Ne transportez jamais sur votre deux-roues motorisé un enfant de moins de deux ans, en raison de l’immaturité de son tonus postural.
  • Vérifiez que votre deux-roues est réellement adapté au transport de jeunes passagers (hauteur du siège, accès aux repose-pieds et aux poignées de maintien).
  • Equipez votre enfant de protections : casque, blouson, gants, chaussures montantes….
  • Adaptez la durée de vos trajets à son âge et à sa résistance physique.
  • Limitez les déplacements tant que celui-ci n’a pas acquis la résistance musculaire nécessaire, notamment au niveau du cou, du fait du poids du casque et des secousses.
  • Bannissez les longs trajets.
  • Conduisez en souplesse et à une vitesse adaptée.
  • Lors de l’achat d’un siège spécifique, assurez-vous qu’il est adapté à la morphologie de votre enfant.
  • Si vous n’avez pas le permis moto, suivez une formation spécifique sur les risques inhérents au transport de passagers.

 

 

Télécharger la fiche (pdf)

 

La CSC vous invite à consulter les articles suivants :